La merveilleuse aventure d'une édition

Statuette de Sekhmet, la grande Guérisseuse" Il ne s'agit pas ici de parler ici de la vive émotion qu'apporte ce livre magnifique… Je ne sais même pas si je trouverai les mots justes qui sauront exprimer toute l'émotion que suscitent ces lignes magnifiques où tu mets tant de toi-même et où le lecteur, à son tour, s'interroge et va au plus profond de lui-même pour savoir qui il est et ce qu'il fait de sa vie. Les éléments de réflexion deviennent alors un partage entre l'auteur et le lecteur avec une complicité certaine si ce dernier a été sensible à ce qui est dit, d'une manière bouleversante dans ton livre, Serge.
Seulement un mot sur l'histoire, qui est magnifique et dense. Tu arrives à maîtriser une alternance très subtile de l'action dans le récit et de la réflexion qui en découle, cela toujours au bon moment. "

Madame Odette B. Angers

" Je vous remercie très cordialement de votre nouveau roman. Les vacances qui approchent rapidement me permettront de vous lire à loisir, et je m'en promets un grand plaisir, comme m'en avait donné d'ailleurs votre premier récit. Excellente est l'idée de l'ancrage dans la vie archéologique et l'évocation du 'Petit Père Montet', comme nous l'appelions au temps où je suivais ses cours… "

Professeur Philippe Derchain, Université de Cologne. ------------------------Touthankamon Magazine

Touthankamon magazine" … J'avais à l'époque dévoré avec passion, et ce à plusieurs reprises, le Roman de la momie de Théophile Gautier. Dès les premières pages du Tombeau de Tanis, j'ai retrouvé les mêmes sentiments, avec une narration dynamique, un style descriptif et précis qui alimente à merveille notre imaginaire. La rencontre avec la princesse Iset, sa vie, son histoire, est un grand moment de bonheur littéraire…! Un grand bravo pour votre travail, je suis admiratif. Tous mes vœux de succès pour la diffusion du livre. Surtout ne reposez pas votre plume !"

Docteur Michel B. Angers

Serge Férand derrière la bibliothèque d'Alexandrie" J'ai terminé votre ouvrage, tellement riche de pensées que je partage que j'en reprends la relecture à doses homéopathiques pour en savourer pleinement la profondeur et me pénétrer de l'immense espoir de vivre que vous transmettez. Merci pour tout cela… "

Madame D. Angers

" Dès les premières lignes, l'ai été prise par ton roman. Je me suis collée à l'ombre d'Iset et j'ai vécu le roman de l'intérieur. Très vite je suis tombée amoureuse d'Oundé, certainement bel homme, honnête et attentif aux autres… Où sont-ils aujourd'hui les hommes (libres) comme lui ?
…La lecture du Tombeau de Tanis n'a été pour moi que du bonheur. Merci encore et… au suivant !"

Martine, Angers.

" A la lecture de ce roman de Serge Férand, on ressent un énorme travail de recherche à partir d'une documentation sérieuse, relatant de nombreux faits historiques. A mi-chemin entre le roman d'aventure (ce côté là est tout de même bien plus en avant avec un style narratif fluide et suffisamment énergique pour accrocher le lecteur dès les premières pages !!) et le guide archéologique. Le Tombeau de Tanis parviendra sans aucune difficulté à passionner les novices de ce thème comme les plus férus dans l'histoire de l'Egypte. Sans jamais tomber dans la surenchère et la facilité que peut apporter ce sujet, l'auteur à su garder les pieds dans la réalité pour nous conter une histoire d'un réalisme saisissant. Si bien que parfois, on a l'impression de lire un livre d'histoire romancé. A découvrir "

Critique relevée sur le fanzine du site : Underground Society Webzine

Courrier de l'Ouest du 23/12/05

Ouest-France du 27/12/05

 

Vous pouvez, si vous le désirez, cliquer sur les articles pour en afficher une version plus lisible.

 

 

 

La librairie Contact à Angers m'a permis de réaliser une séance de dédicace qui fut un grand succès... J'ai pu signer 69 livres dans l'après-midi. Qui peut dire que nul n'est prophète en son pays...!

Visitez le Blog de la librairie Contact.

 

 

Quelques mois plus tard, je fus invité à Nantes dans la célèbre librairie Coiffard, mais ce jour de mars, la neige avait envahi la cité Nantaise... Le succès fut plus modeste...

 

 

Dédicace au salon du livre de ValognessCe fut la dernière bonne surprise de cette aventure merveilleuse. Je fus invité au salon du livre de Valognes, intitulé : "Alauna et le monde antique". Une cinquantaine d'auteurs étaient invités fort agréablement pas la municipalité dans le but de rencontrer leurs lecteurs.
On pouvait noter la présence, entre autres, de Pascal Vernus, Guillemette Andreux, Jean-Luc Beauvot, Viviane Koenig, Gérard Coulon, Roger Judenne et votre serviteur, présentant leurs oeuvres sur l'antiquité égyptienne pour les grands et les petits.
Autour de nous des auteurs et dissinateur nous ont éblouis par leur talent et leur sympathie : je cite Bernard Capo et Gilles Challiet... Beaucoup d'autres auteurs de qualité nous entouraient et ils voudront bien m'excuser de ne pas les citer sur cette page.
Si vous voulez visiter le site de la mairie de Valognes qui avait organisé cet événement avec tant talent : Mairie de Valognes.

Ma démarche auprès des éditeurs a consisté à envoyer une lettre de motivation accompagnée de plusieurs extraits significatifs du roman. Je cible en général les éditeurs parisiens généralistes susceptibles de publier un livre comme le mien. Les éditions du Rocher, après m'avoir fort justement suggéré de revoir la destinée du personnage principal, faute d'avoir constaté le plus apporté au manuscrit, ont régulièrement repoussé la date de parution. Quand une opportunité s'est présentée, Le Rocher a changé de propriétaire, et il fallait encore attendre... D'autres espoirs se sont aussi finalement évanouis (Plon, Perrin, L'Archipel, Flammarion, Ramsay, Albin-Michel). Il ne me restait qu'une réponse positive d'un "petit" éditeur des Baux de Provence dont le nom "SEKHMET" m'avait attiré. Mes rapports avec l'éditeur ont été cordiaux même si sa stratégie éditoriale me paraissait étrange : La suite me donnera raison. Tout d'abord ; le directeur des éditions Sekhmet a été atteint d'une grave infection pendant l'été 2005 ce qui n'a pas facilité l'organisation de la publication. Heureusement, il s'est rétabli et, malgré tout, la publication s'est faite en Novembre 2005 après quelques cafouillage. Des différents entre le distributeur et l'éditeur on perturbé la diffusion du livre, si bien que les éditions Sekhmet ont mis la clé sous la porte en Mars 2006... Monsieur Bruno Sat, ex patron de Sekhmet, se retrouve employé des éditions Terriciaë qui continue à proposer mon roman sur Intenet. Depuis quelques mois, silence radio, plus de "Tombeau de Tanis" proposé... La rupture semble consommée...

Bilan : Il s'agit bien d'une édition à compte d'éditeur donnant lieu à un contrat en bonne et due forme. Le problème demeure que jusqu'à ce jour je n'ai reçu reçu aucun droit d'auteur, alors que je suis certain d'avoir vendu plusieurs centaines d'exemplaires (J'ai dédicacé plus de 120 exemplaires)... Quels recours puis-je entreprendre ? Bref, le plaisir de voir son ouvrage proposé dans sa ville et sur Internet est immense, les témoignages des lecteurs sont autant de baume sur les plaies de la vie qui n'est pas toujours un long fleuve tranquille...

 

 


Haut de Page-------------------------------------------------------